Attractivité :

L’attractivité d’une ville est d’autant plus grande que le contenu et que le contenant sont riches. Malheureusement, ces dernières années notre contenu s’est appauvrit (fermetures de commerces et de services) et le contenant est inconstant :

  • En même temps que l’on investit dans des événements d’envergure nationale (Tour de France, Master de Pétanque), nos animations historiques sont malmenées,
  • en même temps que l’on ouvre une pénétrante intelligente pour inviter les touristes de Marques Avenue vers le centre-ville, on augmente la rotation du stationnement devant Marques Avenue au lieu de chercher à fixer ces visiteurs,
  • En même temps que l’on voit augmenter la vacance commerciale de nos rues principales (ici la côte des cordeliers où 2 de ces 4 commerces sont fermés), nous incitons de nouveaux commerces à s’installer dans d’autres rues à la vacance commerciale encore plus forte. Ainsi au lieu de concentrer les nouvelles activités dans les rues principales pour augmenter leur attractivité en diminuant l’effet gruyère, nous étendons notre gruyère en dispersant les nouvelles activités sur les rues principales et secondaires.

Notre proposition pour Aujourd’hui :

Effort d’embellissement de la ville, mais dispersion des nouveaux professionnels ⇒ concentrer les nouveaux professionnels (commerces, maison médicale, etc..) en hiérarchisant les rues en fonction des besoins.

Grâce à cette définition de notre futur centre-ville, prospectons les activités de demain.

Notre proposition pour Demain :

Discontinuité commerciale et professionnelle ⇒ professionnaliser la recherche de nouvelles enseignes et de nouvelles activités.